Powered by Invision Power Board IPS Hosting
 Bienvenue Invité ( Connexion | Inscription )

|Le chat de voyance |Le Temple d'Artémis | Aide | Recherche | Membres | Calendrier

 
Le Cercle et sa signification dans l’ésotérisme oc, bin le cercle magique quoi
« Sujets Anciens | Sujets Récents » Suivre ce sujet | Envoyer ce sujet | Imprimer ce sujet
Egregore Honorius
  Ecrit le: vendredi 29 octobre 2004, 16:47


Pas Inscrit









Le Cercle et sa signification dans l’ésotérisme occidentale.

Signification

Les cercles magique connus aujourd’hui sont surtout issue de traditions ésotériques judéo chrétiennes. Je ne prétendrais pas savoir qu’elle est en l’origine mais on les retrouve dans nos traditions.
Il est bien important de comprendre et plus en encore de savoir (c'est-à-dire une connaissance quasi-instinctive de la chose) certains principes de base et je crois qu’il n’y a pas mieux que Franz Bardon pour l’expliquer en quelques lignes, titrés de son livres « la magie évocatoire » :

« Tous ceux qui ont écrit sur la magie cérémonielle et on fait état de la conjuration et de l’évocation d’entités de toutes sortes, précisent que le cercle magique y joue le rôle le plus important. Des centaines de recommandations peuvent être trouvées sur une façon de les tracer qui soit compatible avec les buts recherchés »


Bref, avec Internet, nous trouvons pas des centaines mais des millions de façon différentes de les tracer. Tous les cercles proposés sont plus où moins les même avec divers façon de les interpréter. Sans oublier, les grands classiques allant du simple pentacle au sceaux de Dee en passant par tous les pentacles et autres cercles (Albert le Grand, Agrippa, Clavicules de Salomon) des soi-disant « grimoires anciens renfermant les plus secrets des secrets » (Grimoire du Pape Honorius etc).

On décrit souvent un cercle de protection avec les plus bizarres attributs. Par exemple, se tenir au milieu et visualiser un sphère ou autres facéties de ce genre. Le cercle n’est d’ailleurs d’aucune utilité sans connaissance de sa réelle symbolique et il ne protégera de rien du tout. De plus le cercle magique possède permet deux caractéristiques :
- la protection du mage
- la représentation de son autorité.

Je redonne parole à Franz Bardon qui synthétise très bien l’idée qui se cache derrière ces dessins :

« Un véritable cercle magique représente l’union du Macrocosme et du Microcosme, c'est-à-dire l’Homme ayant atteint la perfection. Il est considéré comme le Commencement et la Fin, l’Alpha et l’Oméga, comme l’éternité qui elle est sans limite. Le cercle est donc une figure symbolique de l’Infini, de la divinité dans tous ses aspects. »


Par cette explication, nous sommes en mesure de comprendre que ce n’est pas le dessin ni une visualisation l’accompagnant qui protège par la réalisation de l’individu représentant une image et j’insiste sur le mot image de Dieu. Ce lien direct avec la Divinité lui donne ainsi non seulement une autorité divine mais en plus, cette autorité confère directement une inviolabilité total de part la lien créé. La protection dérive donc directement de ce lien « favorisé » avec le Très Haut comme dirait Bardon. (Enfin quelque soit le nom qu’on lui donne, cela revient au même)

Remarque : on est en lien directement (ou privilégié) avec Dieu, nous ne sommes pas une incarnation de Dieu. Donc ne pas confondre représentation et l’être.



Comment faire :

Nous avons donc vu que le tracer du cercle magique est un support permettant la réalisation du Soi et c’est aussi ce qu’il doit représenter pour le ou les participants.
Il convient donc, avant de faire toute tentative d’invocation ou d’évocation se bien se connaître (ce qui me rappelle une certaines phrase d’ailleurs !).

Bien se connaître indique aussi connaître son niveau spirituelle ainsi que ses connaissances mais aussi les convictions porter par la Foi. Or la symbolique entre chaque croyance et discipline étant différente, les symboles le sont aussi (Le symbolisme universel existe –il réellement d’ailleurs ?) Il convient donc d’adapter la cercle à ce qui connu et bien compris. En fonction des disciplines exercées, le tracé varie (exemple : on commence par l’Ouest, on commence par l’Est, dans le sens des aiguilles du montre, etc). Evidemment tout ceci doit prendre en compte, les correspondances. (Couleurs des sphères des entités invoquées par exemple. La symbolique rappelant la connaissance et renforçant la volonté).


L’évolution spirituelle du praticien entre aussi en compte, plis le niveau est bas, plus le tracé doit être percutant au yeux du mage afin que celui prenne conscience de son environnement et qu’il ne s’en soucis plus pour se concentrer sur ses autres taches.
Il est donc préférable que le cercle soit complexe pour un débutant (évidemment il faut tout connaître dans le cercle, cela ne sert à rien d’écrire des mots en hébreux, ou en latin si nous ne connaissons pas leur signification. Chaque symbole doit être décortiqué et complètement assimilé.

Evidemment pour dessiner un cercle valable, il faut bien connaître sa discipline et ne pas se contenter de dessiner des figures étranges par terre avec une craie bénie par un curé à son insu.

De plus on ne trace pas un cercle sans aucune concentration et ensuite sauter dedans en s’imaginant être l’incarnation de Dieu. Lors du tracé, chaque symbole aillant une représentation particulière doit être chargé et chacun sa en accordance avec sa pratique. Le but étant de se mettre en relation « prime time » avec Dieu. Evidemment pour les polythéistes, le principe reste le même.
Le terme polythéiste reste encore hautement discutable, chaque dieu représentant une facette du Parfait.




Il n’y a donc pas qu’une seule et bonne façon de tracer un cercle, mais une seule et bonne façon, à mon sens de l’interpréter. Le cercle doit donc correspondre aux croyances ainsi qu’aux pratiques du mage. Tracé un cercle pour juste se protéger ne revient qu’à mal comprendre l’effet et encore moins la cause.
Le Cercle magique est donc pour un mage d’un niveau spi déjà assez avancé et déjà une bonne pratique de préparation.

Ps : il existe la loi du moindre effort (de Bardon aussi) le coudre une bonne foi pour toute et s’en resservir à chaque foi.
Pss : il convient aussi de noter que lors d’une invocation ou évocation, le cercle n’est pas le seul « outil » et qu’il convient de posséder les autres (ça veut dire aussi ce qu’il représente) pour accomplir son acte correctement. L’improvisation ou le « je vais faire comme ça pare que JE PENSE que c’est comme ça » est, à mon humble avis, le meilleur moyen de se ramasser une mandale.
 
  Top
sket
Ecrit le: mardi 02 novembre 2004, 14:38


Pas Inscrit









Merci pour ces infos
 
  Top
0 Utilisateur(s) sur ce sujet (0 Invités et 0 Utilisateurs Anonymes)
0 Membres:
1 réponses depuis le vendredi 29 octobre 2004, 16:47 Suivre ce sujet | Envoyer ce sujet | Imprimer ce sujet

<< Retour vers Forum magie

 



 

 


[ Temps d'Exécution du Script: 0.0371 ]   [ 14 requêtes utilisées ]   [ GZIP Activé ]