Powered by Invision Power Board IPS Hosting
 Bienvenue Invité ( Connexion | Inscription )

|Le chat de voyance |Le Temple d'Artémis | Aide | Recherche | Membres | Calendrier

 
hantise
« Sujets Anciens | Sujets Récents » Suivre ce sujet | Envoyer ce sujet | Imprimer ce sujet
theliodan
Ecrit le: jeudi 26 mai 2005, 20:01


Débutant


Groupe: Membres
Messages: 5
Membre N°: 949
Inscrit le: 21-mai 05



Pour commencer , voici des phénomènes que j'ai vécu il y a maintenant prés de 20 ans , et qui sont bien entendus réels (dans la mesure des interpretations) et sans aucun ajout fantaisiste .

Ces faits ont démarrés en septembre 1986

Celle qui devint mon épouse quelques mois plus tard et moi-même, avions étés embauchés pour être gérants d’une supérette d’alimentation générale à Champigny sur Marne, malgré notre jeune âge (18 et 21 ans), nous avions passé les étapes de sélection ainsi que la formation et le grand jour de passation de gérance était arrivé.
Le magasin avait été tenu par le même couple pendant plus de 30 ans, et en attendant une succession permanente, la société avait place des gérants spécialisés dans le remplacement.
La supérette était vraiment agréable mais le logement inhabité depuis 30 ans, situe au 2eme étage sur l’aile droite du bâtiment étant insalubre, nous fumes loges à l’hôtel le temps de la réfection.
La première chose qui aurai du nous mettre la «puce » a l’oreille arriva lors du départ des remplaçants, leur demandant si le magasin allait leurs manquer, ils répondirent que le magasin et la clientèle oui sans aucun doute, mais absolument pas le logement qui je les site «leur faisait froid dans le dos, et qu’ils n’auraient pas aimer y passer une seule nuit «dans la foulée ils nous apprirent que les anciens commerçants avaient passés une seule nuit dans le logement 30 ans plus tôt et ensuite auraient déclares ne plus jamais vouloir dormir la bas, ils avaient préfères louer un logement a leur frais alors que le logement était prêté gracieusement par la société.
Tout se passait vraiment bien, les clients étaient charmants et nos horaires nous permettaient d’en conquérir des nouveaux chaque jour, le travail nous plaisait, et le chiffre d’affaire était en hausse dés le premier mois, le soir nous nous rendions à Charenton pour passer la nuit a l’hôtel.
C’est 2 mois plus tard que nous avons pus emmenager dans l’appartement, une chambre, un vaste salon, un séjour, une kitchenette et une salle de bain, le tout tapissé et peint à neuf, on ne pouvait pas rêver mieux surtout que le loyer était gratuit.
L’appartement et le magasin sont situes dans un bâtiment relativement ancien «1930 » en U avec un porche que l’on ferme la nuit, il y a une grande cour dans laquelle on trouve une ancienne réserve du magasin, l’entrée d’une cave commune et une petite maison inhabitée, un passage dans le mur du fond donne accès a un vaste terrain en friche
Pour la suite je vais procéder mois par mois en citant simplement les manifestations

Novembre 1986 :
-L’appartement très calme dans la journée est très bruyant, la nuit après 23h30 des bruits de meubles déplaces, des pas, des coups sourds qui viennent d’on ne sait ou, des portes qui claquent, des bruits qui font penser à un enfant qui joue à la balle a l’étage au-dessus… bref pour passer une bonne nuit, il faut s’endormir avant 23h30, ceci durera jusqu'à notre départ

-l’appartement au-dessus du notre est inhabité depuis de nombreuses années, les bruits viennent certainement d’ailleurs

-depuis le soir même de notre emménagement ma future épouse est très agacée, fatiguée ,stéssée alors que maintenant nous sommes sur place…

Décembre 1986

Nous avons adopté un petit chien, dés les premiers jours il est propre et très sage il adore courir et jouer dans la cour et le terrain, toutefois si on le sort après 23h30 il tremble, et pleur a nos pieds en fixant l’entrée de la cave.

-Mes futurs beaux-parents viennent passer quelques jours, dés leur arrivée et jusqu'à leur départ ma belle-mère est victime de nausées et d’horribles maux de tête a l’intérieur de l’appartement.

-un soir je vois une lumière très faible a l’étage au-dessus et des ombres qui passent devant la fenêtre je dit à la voisine du dessous (une femme de 70 ans environs qui vie seule) «ça y est on va être trois dans l’entrée » et lui explique que j’ai vu du monde la veille, elle prêtant énergiquement qu’il n’y a même plus de courant dans cet appartement et insiste sur le fait que j’ai du me tromper de fenêtre.

Janvier 1987

-Un soir vers minuit alors que l’on vient a peine de rentrer on entend une véritable cavalcade dans l’escalier comme si un gros chien monte et descend les 3 etages en courant, renifle sous notre porte gratte et se remet à courir cela dure plus de 10 minutes, notre chien est sur son coussin et paraît inquiet, quand le calme reviens, je sorts, la porte en bas est bien fermée, aucune trace de l’animal…

-quand je demande à la voisine du dessous si elle, a entendu quelque chose, elle me dit ne rien avoir entendu et prétends que ce n’est pas possible, que l’on c’est trompes ou que les bruits venait d’ailleurs … son attitude me semble vraiment étrange.

- une fuite d’eau assez importante apparaît au-dessus de la fenêtre cote rue alors qu’il ne pleut pas à ce moment là, le couvreur vérifie les tuiles et la gouttière, il ne détecte aucune anomalie.

Février 1987

-Le propriétaire de l’hôtel restaurant dans lequel nous séjournions avant d’avoir l’appartement, viens nous rendre visite au magasin, il a acheté la petite maison dans la cour et emménage dans une semaine, à peine emménage il insiste pour nous faire visiter son acquisition, chose que l’on fait le lendemain, lui , pourtant très volubile d’habitude, semble lointain, inquiet… il ne revins plus jamais au magasin et je le revis que trés rarement dans la maison…

- Une fort jolie femme et son petit garçon viennent visiter l’appartement du dessus l’achètent et font démarrer les travaux de rénovation, elle vient faire notre connaissance au magasin, elle paraît très sympa mais ma compagne dit ne pas l’apprécier (jalousie féminine)

-Quand je dit à la voisine du dessous «ça y est maintenant il va y avoir vraiment quelqu’un en haut «elle hausse les épaules et part sans répondre…

La nuit en plus des bruits, une sensation de présence devient de plus en plus oppressante

Mars 1987

Un locataire d’une autre entrée nous paye un verre chez lui, voyant une machine a écrire, je lui dis «hier soir, je t ‘ai entendu taper à la machine en sortant le chien » il est surpris et m’affirme qu’il n’était pas chez lui ce soir là, il était de poste de nuit… pourtant les bruits venaient de sa fenêtre…

-Un soir, on entend un bruit de cascade dans les escaliers, je sors sur le palier et c’est un véritable carnage, l’eau coule comme si on vidait des dizaines de baignoires, ma compagne insiste pour que j’aille vérifier à l’étage au-dessus, le temps de mettre mes chaussures, l’eau ne coulait plus, seul restait les trace d’humidité, et a l’étage …rien, l’humidité commençait en haut des marches.

avril 1987

- L’étage du dessus est habité et paradoxalement les bruits venant «d’en haut «ont cessés mais sont plus centrés sur notre appartement, pour la première fois après avoir fait le point sur les événements on commence vraiment à penser qu’il y a quelque chose de pas normal en ces lieux.
-
- Le sentiment de présence autour de nous devient très oppressant et joue sur nos caractères.
-
- Les sanibroyeurs de l’appartement et du magasin tombent en panne en même temps…

Mai 1987

-Tout les midis nous plaçons la recette du matin dans une pochette en cuir, sous des caisses, dans un cagibi que l’on ferme a clef, dans la réserve qui elle aussi est fermée a clef, un soir après la fermeture, le cagibi était toujours fermé a clef, la pochette rangée soigneusement sous les caisses, mais vide…

-nous prenons la décision de quitter au plus tôt l’appartement le magasin et de retourner dans le Nord

Les pressions de ma belle-famille, et de la mienne, me font accepter un passage a l ‘église lors de notre mariage (le caractère se forge avec l’âge, et je voulais faire plaisir a tout le monde), lors de la cérémonie, le prêtre m’avait donné un texte a lire, bon enfant j’etait ok pour m’exécuter malgré mes convictions… tout le monde m’entendis parler dans une langue étrangère et inconnue, moi-même je me rendais bien compte que je ne disais pas ce que je lisais mais je ne pouvais rien contrôler

juin 1987

-bientôt l’inventaire de scession et donc, le moment de quitter Champigny sur marne le magasin et l’appartement invivable, pour la premiere fois je descends à la cave commune pour voir « si ya pas quelque chose a récupérer »
elle est entièrement vide, mis a part des caisses retournées sur toute le périmètre de la cave, j’allais refermer mon box quant la porte principale se referme, effrayé, je remonte, la porte est bloquée comme si quelqu’un de l’autre cote la retenait, c’est une porte très sommaire faite de planches et ajourée, on voit si quelqu’un se cache derrière pour la retenir, et il n’y a personne…
après avoir insiste plusieurs fois, la porte s’ouvre le plus naturellement du monde, je rejoins mon épouse au magasin «blanc comme un mort » et repose la clef de mon box en disant «celui qui veut refermer et bien il descendra »

-Dans les derniers jours de notre présence dans ces lieux, j’ai eu l’occasion de croiser la jolie voisine du dessus, elle était en tenue très légère ce qui n’était pas désagréable du tout, je lui fais part de notre départ imminent sans donner les raisons réelles, elle paraît inquiète et demande pourquoi exactement nous partons, elle me confie qu’elle ne se sent pas bien ici non plus et cherche à revendre son logement, voici ce qu’elle me dit mot pour mot «j’aime bien le quartier, il y a tout a portée de main, mon appartement est comme je le voulait, mais vous n’allez pas me dire que vous n’entendez pas ce qui se passe la nuit, vous entendez quand même ? a ce moment ma femme remontait du magasin et vu la tenue vraiment très provoquante et la jalousie terrible de mon épouse j’ai préféré m’excuser et couper cours la discussion (je m’en veux énormément car je pense qu’elle avait peu être eue l’occasion de voir ou d’ entendre plus de choses que nous)


Nous n’en saurons pas plus sur cet immeuble malsain, toutefois si quelqu’un habitant dans un secteur proche de champigny lit cette histoire je serai heureux de faire sa connaissance et pourquoi pas de faire ensemble des recherches sur l’histoire de cet immeuble.
 
       Top
mcfly92
Ecrit le: samedi 28 mai 2005, 04:03


Pas Inscrit









Bonjour, biggrin.gif

Très très interressante cette histoire ! Personnellement, moi, je ne serais pas resté si longtemps dans cette appartement... Je pense qu'une seule nuit m'aurait suffit. ohmy.gif

Si tu arrives, un jour, à avoir une explication ou l'histoire de ce batiment, surtout, tiens nous au courant.

A très bientôt

McFly92 biggrin.gif biggrin.gif biggrin.gif
 
  Top
little girl blue
Ecrit le: samedi 28 mai 2005, 07:40


Pas Inscrit









hello
j'ai lu attentivement ton histoire, elle m'a fait froid dans le dos, j'ai eu des frissons incroyables..
Peut être pourrais tu commencer à enquêter toi même, n'attends pas de trouver quelqu'un sur le net pour ça.. tu auras du mal à trouver.
Néanmoins, pourquoi ne pas reprendre des nouvelles des gens qui y vivaient à votre époque (comme cette femme).. si tu expliques à ta femme les raisons, et je suis sûre qu'elle comprendra, vu ce que vous avez vécu!
Je suis assez d'accord avec Mcfly, je n'aurais pas passé une nuit de plus dans votre appartement LOL
Mais attirée par les explications j'y serais peut être retourné avec des amis pour étudier le problème. blink.gif
 
  Top
Mûlarepa
Ecrit le: dimanche 29 mai 2005, 11:38


Pas Inscrit









Bonjour théliodan.

J'ai également deux histoire vécue dans des maison "occupée".
Une en Corse dont j'ai relatés les faits sur ce forum et une autre beaucoup plus impresionnante qui concerne une vielle maison dont j'ai fait l'acquisition en 1986 dans les cévènnes.
Cette maison qui datait du XIIIième siècle aujourd'hui je l'ai revendue, mais j'ai réussi quand bien même à y vivre plusieurs années et malgré le fait qu'elle était "infestée".

Je reste dispo sur ce chapitre. dry.gif

A Lire le post de Mûlarepa : Maison hantée
Artémis
 
  Top
plume vagabonde
Ecrit le: lundi 13 juin 2005, 20:20


Débutant


Groupe: Membres
Messages: 9
Membre N°: 958
Inscrit le: 12-juin 05



Posts trouvés sur le forum………


j'ai vu une silhouette blanche dans mon appartement chez mes parents, dans le couloir et les lumieres etaient eteintes, je cherchais mon chat; la silhouette blanche me traversa le corps et j'ai senti une fraîcheur, j'ai eu peur .............................................................

1) j’ai clairement entendu la grosse porte en bois s’ouvrir depuis l’extérieur suivis de plusieurs pas dans la cave.
2) « Il » cherchait apparemment dans les vielles bouteilles qui se trouvaient traîner encore en vrac dans un coin de la cave. Et là, à mon grand étonnement j’entendis le bruit d’une bouteille que l’on débouche. POP ! Comme ça ! Ce bon vieux bruit que tout le monde connaît bien !....................................................................................................................

J’ai reçu un jour la visite d’un couple d’ami venant passer quelques jours chez moi. Ils étaient absolument incrédule sur la question mais avaient surtout une méchante appréhension de la chose.

Un soir nous nous sommes mis à l’écoute et les bruits ont commencé comme à l’accoutumée.
Tant que cela se passait au niveau de la cave. Mes amis restaient accrochés à l’idée d’une probable cause animale tout en doutant très fortement cependant.
Mais ce soir là spécialement à leur attention semble-t-il, les choses se sont déroulé d’une autre manière. Les pas ont évolué plus longtemps que d’habitude. Il y avait une partie de l’étage sur lequel je vivais et que je n’occupais pas, celle-ci étant trop délabrée. Une porte séparait cette partie de celle où je résidais et de la cave un vieil escalier en bois donnait accès à cet endroit.
Nous étions très concentrés sur les bruits de pas et du léger rafût habituel qui l’accompagnait, et puis ce que nous redoutions se produisit.
« Il » est monté à notre étage pour rejoindre la partie de la maison désertée, les pas ont suivi jusqu’à la porte qui faisait la séparation et à coté de laquelle nous étions à l’écoute et « il » a tapé à la porte en question. Toc ! toc ! toc !
Nos cheveux se sont hérissé sur nos têtes, et nous avons fait une sorte de zaping de l’événement en enchaînant notre conversation sur tout à fait autre chose.
Pour mes amis s’en était trop, au dessus de leur conception plutôt cartésienne, je crois qu’ils ont choisi l’oublie à tout prix et instantanément.

Concept :
L’Homme possède trois « corps » : le corps physique, le corps psychique ou corps intermédiaire ou corps astral, l’âme ou corps spirituel. Au moment du décès, le corps psychique et l’âme se séparent de l’enveloppe physique. Puis, enfin, l’âme se sépare de l’enveloppe psychique. Celle-ci, l’enveloppe psychique, se désagrège peu à peu, certes, plus lentement que le corps physique. Je dirais, plus ou moins lentement. Ceci en effet, étant fonction de l’état du psychisme du défunt. Plus celui c’est « chargé » durant sa vie, de négativité, d’angoisses, etc…, plus seront palpables les vibrations de cette enveloppe, plus de tps il faudra pour qu’elle se désagrège. Plus celui sera au contraire, chargé de positivité, moins de tps il faudra à cette enveloppe pour se désagréger. Il est probable, même, qu’en fonction de l’évolution spirituelle de l’individu, l’âme amène en son monde une partie de cette « enveloppe psychique ». Mais c’est un autre sujet. Revenons à nos moutons.
Dès les premiers temps du décès, le corps psychique peu se représenter comme une forme gazeuse blanchâtre gardant les caractéristiques, plutôt,les formes du corps. A mesure de sa désagrégation, il devient plus gris, plus flou, pour disparaître enfin complètement.
(alors qu’à contrario, le corps psychique d’un vivant, « sera coloré ». Il faut savoir qu’à l’observation se ne sont pas des couleurs uniformes que l’on voit, ni une teinte blanche uniforme pour ce qui est du corps psychique du défunt, mais un ensemble de petits points lumineux, un peu comme la représentation des électrons gravitant autour d’un noyau d’atome. Ces « points tournant les uns autour des autres : par endroit dans le sens des aiguilles d’une montre, en d’autres endroits dans le sens contraire.).
Pour ce qui est du sujet qui nous préoccupe : il est un fait certain, c’est qu’il est des demeures, comme certains appartements,qui sont chargés des énergies de ceux qui y ont vécu. Nous ne nous en rendons pas compte, mais le lieu s’imprègne de nos pensées, de nos angoisse, joies, et peines. Enfin, un individu ayant vécu longtemps au même endroit, y laisse son empreinte psychique. Qui plus est, si son mental, son psychisme n’était que négativité, angoisse, voire névroses et autres problèmes non résolus, à son décès, son psychique reste, si je puis dire, scotché dans le lieu pour un temps plus ou moins long. N’avez-vous jamais visité un appart, pour la première fois, et ressenti cette impression de lourdeur, d’étouffement ? UN peu la même impression qui règne juste avant un orage. L’air semble chargé d’électricité, l’énergie y semble palpable.
Dans la hantise, que se passe t il ? Il n’y a hantise qu’en fonction de l’état mental du nouvel occupant. IL ne se passera rien : si le nouvel occupant est de la même nature que les énergies du lieu- s’il est d’une nature insensible et plus ou moins primaire.
IL se passera quelque chose : si le nouvel occupant est d’une nature sensible- s’il est en opposition psychique avec l’énergie du lieu.
Pourquoi ? Paradoxalement, le négatif à besoin du positif. En clair : c’est le nouvel occupant qui, à son insu, va vitaliser cette énergie négative, la fortifier, et la rendre quasi-vivante. A contrario, le nouveau venu va se « vider », épuiser ses énergies.

J’ai reçu un jour la visite d’un couple d’ami venant passer quelques jours chez moi. Ils étaient absolument incrédule sur la question mais avaient surtout une méchante appréhensio Pour mes amis s’en était trop, au dessus de leur conception plutôt cartésienne, je crois qu’ils ont choisi l’oublie à tout prix et instantanément.n de la chose

Parfois il arrive que des personnes absolument hermétiques à ce genre de phénomènes, se trouvent confrontés à leurs propres conceptions. La réaction de ces gens est une forme de protection « je ne veux pas savoir, je n’ai rien vu, rien entendu ! ». ou bien, et je l’ai vu autour de moi, certains sont déboussolés et sombrent dans la dépression. Comme quoi, parfois, mieux vaut éviter de prouver quoi que ce soit à quiconque.
A la longue, comme je l’explique au début, ces énergies s’étiolent avec le temps. Et puis il suffit aussi d’un petit plus pour chasser tout cela, mais il faut le vouloir, et en avoir le courage. Pas évident si l’on est un hypersensible.


J'oubliai de préciser une chose non moins importante:
Le corps psychique ou astral d'une personne vivante est coloré, exprime le mouvement, et la chaleur.
Le corps psychique d'une personne décédée est d'un blanc laiteux tirant vers le gris, exprime l'inerte, et le froid.
Le premier rayonne la lumière, le second, n'est qu'une réflexion de la lumière: un peu à l'image, pour faire une allégorie, du soleil par rapport à la lune. Dans le cas présent, c'est la réflexion de ce qui fût!
cordialement


………voilà, ce n’était que mon humble opinion, tout de même basée sur du vécu.

bien cordialement[/i][/b]

--------------------
"comprendre, c'est mourrir. C'est se tuer pour l'autre. Peu l'ont compris, et viennent sur ce chemin si clair qui, vers le Soleil, monte." un mystique.
 
     Top
theliodan
  Ecrit le: vendredi 05 août 2005, 02:11


Débutant


Groupe: Membres
Messages: 5
Membre N°: 949
Inscrit le: 21-mai 05



Désole de ce retart ,

J'ai fais y a quelques temps des recherches actives mais a distance sur l'immeuble et les allantours

- certains lieux de culte ainsi que l'immeuble , formment tres clairement un pentagramme , la pointe du bas étant dirigé sur l'immeuble

- une prospection téléphonique ne m'a pas apporté grand chose , mis a part le decses de beaucoup de personnes agées de l'époque , la construction , d'autres maisons , dans la cour (agrandie depuis) supression de la cave...

-il reste un appartement habité par 2 vielles dames trés renfermées , qu'on appellent "les sorcieres" pour faire peur aux enfants ohmy.gif

-un medium , m'a dit ressentir des flash ,sur la deportation , des juifs réfugiés... cela ne m'a pas été confirmé par le musé de la resistance

-je n'ai pas pu parler aux locataires de l'entrée oû nous habitions (pas de tel fixe , ou liste rouge) ces gens ne sont pas trés volubiles...

-Bien que je n'ai rien trouve de vraiment concret au niveau témoignage , il ,m'est arrivé des choses plutot derangeantes dans les jours qui ont suivis mes investigations.....

- probleme de ligne téléphonique le lendemain (inexpliquable par "france telecom"

-irritabilité de proches vis a vis de moi (ça c'est arrangé + tard) ,

-problemes de santé (encore en traitement)

-problemes familliaux (en plein dedant , pas encore sortis des tribuneaux)

-acceleration des troubles du comportement de la grande fille de ma compagne

etc etc.... bref , j'ai l'impression qu'il y a toujours quelque chose là bas , mais qui n'a pas envie que l'on fouille dans le passé.... sad.gif
 
       Top
little girl blue
Ecrit le: jeudi 18 août 2005, 20:39


Pas Inscrit









oui de toutes évidence. je pense qu'il faudrait que tu abandonnes les investigations si ça nuit à ton entourage et à toi même. je suis désolée de t'avoir donné ce conseil sad.gif sincèrement désolée
 
  Top
theliodan
Ecrit le: vendredi 19 août 2005, 13:40


Débutant


Groupe: Membres
Messages: 5
Membre N°: 949
Inscrit le: 21-mai 05



ya pas de bobo little girl , j'ai fait ces recherches en septembre et octobre 2004 , de toute façon ça me brulait de creuser sur cette histoire , j'en sait pas beaucoup plus , mais , j'aurrai essayé .
Je suis persuadé qu'il y a quelque chose qui perdure dans cet immeuble , 2 personnes qui s'etaient proposer pour enqueter sur place ce sont deballonés au dernier moment , il reste pas mal de zones d'ombre , mais pour le moment je me met en position veille.. on verra + tard
 
       Top
Mûlarepa
Ecrit le: samedi 20 août 2005, 17:10


Pas Inscrit









Hello !

Serait-il possible d'obtenir des photos de l'endroit en question ?

Mais même avec un plan dessiné de la maison ou du quartier il y a moyen de filtrer l'essence du lieu.

amitiés
 
  Top
little girl blue
Ecrit le: lundi 22 août 2005, 21:50


Pas Inscrit









oui pourquoi pas voir les photos de cet endroit
 
  Top
theliodan
Ecrit le: vendredi 26 août 2005, 14:01


Débutant


Groupe: Membres
Messages: 5
Membre N°: 949
Inscrit le: 21-mai 05



Si quelqu'un habite dans le 94 , ça serais avec plaisir également que je verrais comment l'immeuble a changé , et quelques fois , sur une photo on vois bien plus que ce qui est materiel , donc avis aux amateurs , je donnerais l'adresse en pv .
 
       Top
Joulyane
  Ecrit le: vendredi 30 décembre 2005, 04:35


Membre Avancé


Groupe: Membres
Messages: 106
Membre N°: 298
Inscrit le: 12-septembre 03



Cela fais froid au dos !!!

Mais c passionnant !!

Par contre il est clair kil faut un sacré courage pour y vivrze aussi longtps, une nui m'aurai également suffit, et encore, je n'y serai mm pas restée pour la nuit, ce genre de phénomèn me fais terriblement peur, rien que d'en parler ça me donne des frissons partout et je ne me sent pas à l'aise....c bizarre k ça me fasse cette sensation à chaque fois.

En tt k c passionnant de vous lire !!!

Je parlerai de mon vécu à ce niveau kan il fera jour, sinon je sais k je v encore plus me sentir mal.


unsure.gif

bISOUUXXXX à vous et très bonne année

Jouliane
 
      Top
1 Utilisateur(s) sur ce sujet (1 Invités et 0 Utilisateurs Anonymes)
0 Membres:
11 réponses depuis le jeudi 26 mai 2005, 20:01 Suivre ce sujet | Envoyer ce sujet | Imprimer ce sujet

<< Retour vers Forum paranormal

 



 

 


[ Temps d'Exécution du Script: 0.0380 ]   [ 13 requêtes utilisées ]   [ GZIP Activé ]